Une femme qui avait besoin d’une plus grosse bite…

Une femme qui avait besoin d’une plus grosse bite…

Je m’appelle Jessica. J’avais 21 ans à l’époque et mon nouveau mari Marc avait 28 ans. Je l’aime beaucoup, mais les aventures que j’ai eues lorsque j’étais célibataire me manquent parfois. Je suis une personne très sexuelle et j’aime les hommes. Il n’est pas terrible au lit, les préliminaires étaient géniaux et il m’arrache toujours la chatte avec sa langue, mais les pénétrations n’étaient pas aussi bonnes. Ça ne durait pas très longtemps et sa bite était trop petite à mon goût … 12 cm maximum.

Quelques mois après notre mariage, Marc a invité son ami Franck. Franck était un mec gentil, drôle,  séducteur, un regard pénétrant et avait toujours une belle bosse dans le pantalon. J’avais déjà fantasmé sur lui mais je ne suis jamais passée à l’acte. Ce jour-là, nous étions assis dans le salon à bavarder. Marc et moi étions sur notre canapé et Franck sur un autre en face de nous.

Comme ils étaient en train de parler football, je suis allée me mettre en tenue sexy et je retournée pour m’asseoir à côté de Franck. Pendant qu’il parlait, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à mes fantasmes. J’avais tellement envie de lui. Je me suis approchée et j’ai posé ma main sur son genou. Pas de réaction, j’ai déplacé ma main lentement sur sa cuisse. Très vite, j’ai commencé à bouger lentement ma main de haut en bas. Marc qui avait des penchants candaulistes ne semblait toujours pas avoir de problème avec ça, même s’il m’a vu flirter et câliner son pote. Me sentant en confiance, je commençai à rapprocher progressivement ma main de l’entrejambe de Franck. Quand j’ai finalement effleuré le bord de sa bosse, il a légèrement sursauté de surprise. Délicatement, j’ai posé ma main dessus et j’ai senti qu’il était à moitié dur, mais sa bite était déjà plus grande que celle de Marc quand elle est complètement en érection.

Sentant qu’il était bien chaud et dur, je ne pouvais plus attendre et j’ai commencé à défaire les boutons de son jeans. Je les ai ouverts en quelques secondes puis j’ai sorti sa bite. Elle était tellement grande même si elle était encore un peu molle. Je me suis penché et j’ai commencé à sucer sa bite. Marc et Franck ne parlaient plus à ce moment-là. Il devint rapidement dur et je peux vous assurer que sa bite mesurait plus de 20cm, soit environ deux fois la taille de celle de mon mari. Elle était beaucoup plus épaisse aussi.

Après quelques minutes, je me suis levée et, en jetant un coup d’œil à Marc, j’ai vu qu’il était visiblement sous le choc. J’ai retiré alors mon débardeur et enlevé mon soutien-gorge tandis que Franck se déshabilla complétement. Je me suis alors tenue devant lui alors qu’il était assis sur le canapé et il a tiré ma jupe. J’ai commencé à l’embrasser en m’installant sur ses genoux. Les jambes écartées, il commença à frotter sa grosse queue sur ma chatte qui était tellement mouillée que sa bite glissait facilement entre mes lèvres.

Lentement, il glissa sa bite dans ma chatte. En cowgirl toute chaude et sexy, je montais et défendais de plus en plus rapidement sur cette grosse queue qui me défonçait carrément la chatte comme jamais Marc ne me l’a fait. Mon orgasme n’a pas tardé à arriver. C’était l’orgasme le plus rapide et le plus intense que je n’ai jamais ressenti. Cela a duré de longues minutes avant que Franck ne retire sa queue de ma chatte et se vide sur mon ventre.

C’était la soirée candauliste la plus torride de ma vie !

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *